03 mai 2023

Comment tirer parti des avantages et défis posés par le travail hybride en entreprise ? 

Communication Transformative / Développement des talents / La flexibilité au travail

Découvrez comment les organisations peuvent miser sur la flexibilité tout en préservant leur productivité et leur culture d’entreprise

La pandémie de COVID-19 a durablement transformé nos manières de travailler. Avec l’avènement du travail à distance, il est évidemment devenu nécessaire d’offrir beaucoup plus de flexibilité aux salariés. Toutefois, le télétravail pose à son tour un certain nombre de difficultés, à commencer par l’isolement des collaborateurs, un risque plus élevé de burnout et d’éventuelles difficultés de communication avec l’entreprise.

De nombreuses organisations ont d’ores et déjà adopté le travail hybride, offrant ainsi à leurs employés la flexibilité de décider depuis quel lieu ils se sentent le plus à l’aise pour travailler, tout en restant connectés à leur équipe et à l’entreprise en passant plusieurs jours par semaine en présentiel au bureau. Ce nouveau mode de travail hybride a aussi bien créé de nouvelles opportunités que posé de nombreux défis.

Les compétences en communication pour des équipes hybrides
Un guide pour les professionnels en L&D
Les compétences en communication pour des équipes hybrides
Un guide pour les professionnels en L&D

Les avantages du travail hybride

Le travail hybride présente de nombreux avantages pour les organisations, et notamment :

  • Le travail hybride permet une hausse de la productivité : de récentes études ont montré que le travail hybride est aujourd’hui devenu un critère presque aussi important que le salaire. Par ailleurs, les salariés bénéficiant d’un temps de travail plus flexible constatent une hausse de productivité de 29 % et ont une capacité de concentration 53 % supérieure à celle de leurs collaborateurs en présentiel. Pour en savoir plus sur les raisons qui font que davantage de flexibilité améliore les performances de vos collaborateurs, continuez a lire ici.
  • Il contribue à attirer et à fidéliser les talents : la flexibilité est un critère de plus en plus important, un quart des employés interrogés considérant que la flexibilité est plus importante pour eux que la rémunération. Elle fait également partie des trois critères les plus prisés par les personnes en recherche d’emploi. En proposant un mode de travail hybride, les organisations peuvent toucher un plus large vivier de talents tout en fidélisant leurs employés. De plus, permettre aux collaborateurs de travailler à distance permet aux entreprises de recruter aussi bien à l’échelle nationale qu’à l’échelle internationale.
  • Il contribue à améliorer la culture d’entreprise : les salariés satisfaits sont plus enclins à se déclarer heureux dans leur travail, ce qui favorise une hausse de la productivité et de la motivation. Ils sont également plus enclins à recommander l’organisation à d’autres talents. Selon Future Forum, 52 % des employés en travail hybride ou 100 % en télétravail affirment que leur culture d’entreprise s’est améliorée au cours des deux dernières années, ce qui n’est pas le cas pour les personnes travaillant au bureau.

Lorsqu’il est mis en place de manière adéquate, le travail hybride pousse les salariés à miser sur leurs points forts – tout en leur offrant la flexibilité dont ils ont besoin pour le faire. Dans une culture d’entreprise flexible et positive, les collaborateurs peuvent trouver le juste équilibre entre créativité et collaboration. Cela leur donne non seulement l’occasion de mieux se concentrer sur leur travail, mais également de prendre le temps de collaborer plus efficacement avec leurs pairs, que ce soit en présentiel ou en virtuel.

Cependant, l’adoption du « mode hybride » ne se fait pas en un claquement de doigts.

Les difficultés inhérentes au travail hybride

L’accompagnement des employés en dehors du lieu de travail peut poser des difficultés non négligeables, à l’instar de :

  • Problèmes de communication : la recherche nous dit que 90 % de la communication est non-verbale. Autrement dit, une communication efficace en distanciel est une compétence qui peut s’avérer difficile à maîtriser – elle n’est certainement pas innée chez la plupart des gens. En réalité, toutes les compétences comportamentales (également appelées soft skills) telles que le team-building, l’art de faire des présentations ou de donner du feedback constructif sont d’autant plus difficiles à maîtriser quand elles sont mises en pratique dans un environnement virtuel.
  • Collaborer avec des équipes multiculturelles : à mesure que se répand le modèle de l’équipe multiculturelle, les organisations se voient confrontées à la nécessité de manager des collaborateurs issus de cultures différentes, avec des besoins et préférences également variés. Cela peut aussi bien concerner les horaires de travail que les styles de communication et de management. Or, cela pose un certain nombre de difficultés. Dans le cadre d’un environnement virtuel, il faut en outre que les employeurs se posent la question suivante : dans quelle mesure leurs compétences interpersonnelles peuvent-elles s’avérer inapplicables ou inadéquates d’une culture à l’autre ?
  • Inégalités entre salariés en présentiel et salariés en contexte hybride : les collaborateurs qui passent tout ou partie de leur temps à distance peuvent se sentir exclus des conversations et de la prise de décision, simplement parce qu’ils ne sont pas physiquement au bureau. Cela peut les amener à ne pas se sentir écoutés ni valorisés, même entre collègues. Cela peut aussi générer le sentiment d’avoir moins de chances que les autres de décrocher une promotion.

Un accès limité à la direction peut également amener les employés à se sentir sous-valorisés. Sans compter que les collaborateurs en télétravail peuvent se sentir isolés de leurs équipes et avoir des difficultés à communiquer avec leurs collègues. Le fait d’être déconnecté de la culture d’entreprise ne peut qu’accroître ce sentiment d’isolement. Un tel ressenti peut enfin être un frein à la promotion de la diversité, de l’équité et de l’inclusion (DEI) sur le lieu de travail.

Pour instaurer avec succès le travail hybride dans votre organisation, il est essentiel de permettre et de faciliter le travail hybride ou 100 % en télétravail, et de former les équipes aux compétences interpersonnelles et interculturelles indispensables pour réussir dans ce nouvel environnement de travail.

Les compétences en communication pour des équipes hybrides
Un guide pour les professionnels en L&D
Les compétences en communication pour des équipes hybrides
Un guide pour les professionnels en L&D

Comment instaurer avec succès le travail hybride dans son organisation ?

Envisagez de mettre en place les stratégies et bonnes pratiques suivantes lorsque vous souhaiterez lancer votre modèle de travail hybride en interne.

Engagement et bien-être

Les salariés affichant un niveau d’engagement et de bien-être élevé sont 27 % plus enclins à faire preuve d’excellentes performances. De plus, ils ont 59 % moins de chances de vouloir changer d’entreprise. Enfin, les dirigeants et managers se doivent d’être continuellement à l’écoute des besoins de leurs collaborateurs travaillant en contexte hybride ou 100 % en distanciel.

Equité et inclusion

Les employés en télétravail ou en travail hybride peuvent se sentir isolés ou exclus des conversations importantes, ce qui peut générer du mécontentement et de la démotivation. Cela est particulièrement vrai dans le cas des organisations avec beaucoup d’équipes internationales, qui sont plus propices aux problèmes communicationnels entre cultures .

Pour remédier de tels problèmes, il est important que les dirigeants soient eux-mêmes formés à l’interculturel et qu’ils aient mis au point une stratégie pour communiquer efficacement avec tous les membres de leur équipe. En prenant de telles mesures, ils peuvent éviter l’apparition des ressentis évoqués précédemment – sentiment d’isolement etc. – et s’assurer que tous leurs collaborateurs sont également à même de participer et de contribuer pleinement aux projets en cours.

Confiance et productivité

Les managers et dirigeants doivent également s’assurer, dans un contexte hybride, que les salariés fournissent un travail de qualité dans les délais impartis. C’est là qu’il devient pertinent de développer ses compétences en management. Il est important que les cadres dirigeants mettent l’accent non pas sur un semblant d’activité, mais sur de vrais indicateurs comportementaux et d’analyse de la productivité. En priorisant ces stratégies, il est plus facile d’évaluer et d’encourager les performances des employés travaillant à distance ou en mode hybride.

Les compétences en communication pour des équipes hybrides
Un guide pour les professionnels en L&D
Les compétences en communication pour des équipes hybrides
Un guide pour les professionnels en L&D

Former vos talents aux compétences indispensables pour travailler en environnement hybride

Le travail hybride n’est pas près de disparaître. Bien que ce compromis soit loin d’être parfait, il s’agit d’une stratégie clé pour booster la satisfaction des salariés et les performances de l’organisation. Avec le bon éventail de compétences en communication, toutes les entreprises peuvent apprendre à maîtriser cette nouvelle dynamique de travail.

Learnlight aide précisément les organisations à acquérir ces compétences pour aider leurs employés à travailler avec plus d’efficacité et d’agilité en contexte hybride. Nous aidons les professionnels du monde entier à développer leurs compétences en languesen communication et en interculturel, qu’ils travaillent à distance ou au bureau. Envie de découvrir comment nous pouvons vous aider, ainsi que vos équipes, à réussir dans un environnement hybride ? Prenez contact !

Share this article

Dernières Informations

Envie de découvrir une nouvelle – et meilleure – façon d’apprendre ?

Lancez-vous dès aujourd’hui dans l’exploration d’une nouvelle forme d’apprentissage. Nous serons ravis de faire le voyage à vos côtés.